Lettre bimestrielle du blog

Au menu, vous trouverez 4 textes :
> Une nouvelle de Monique Douillet : « GRAZYNA ET SES HOMMES » (20 pages) qui sera insérée dans la prochaine version de son recueil de portraits.

> Deux chroniques de Lester L.Gore sur des auteurs contemporains bien connus, l’une élogieuse, l’autre irrévérencieuse à l’égard d’une idole des jeunes. TIM POWER (USA) et BERNARD WERBER (FRANCE).

> Une pochade d’humeur d’Hubert Marrel intitulée « LYON, en passant », je dirais : réflexion d’un promeneur solitaire. Contente de te retrouver, Hubert !

Sinon… EXCELLENTE NOUVELLE :

« LES DOUZE HEURES DE LA NUIT », le recueil de nouvelles de Lester L.Gore est en voie d’impression aux éditions Langlois Cécile. Dès que j’en connaîtrai le prix, je lancerai, en concertation avec lui, une opération « promotion » sur les cinquante premiers exemplaires. Vous pouvez dès maintenant effectuer une réservation à la rubrique « contact » de ce blog, en mentionnant votre adresse mail pour me permettre de vous enregistrer et de vous informer de la suite.
ADDITIF : LE livre sera vendu 18€, le tarif promotionnel sera à 17€, inscrivez-vous pour être dans les 50 premiers !

Mon roman « Après le onze mars« poursuit son chemin, il sera :

À VAULX-EN-VELIN (Rhône), mardi 3 décembre à 19 heures à la brasserie de l’Hôtel de ville. Lectures sur le thème : « Quand les histoires se confrontent à l’Histoire » invité par l’association « Dans tous les sens ».

À LYON (Croix Rousse) jeudi 5 décembre à 18h30, avec Élisabeth Lafont, également publiée aux éditions Langlois Cécile, à la librairie « Les Yeux dans les arbres » 1 rue du Pavillon, Lyon 4e Métro ligne C (Croix Rousse) et TCL ligne 6 arrêt « Austerlitz ».

À CREST (Drôme) vendredi 13 décembre à 18h à l’association « Au verre à soi » rue Archinard, avec deux auteurs, Chantal Bochard et Jean Pierre Treille, en partenariat avec le journal local « Le Crestois ».

Ce sera tout pour 2013, si vous aimez ces livres pensez à vos cadeaux de Noël.
Amicalement, bonne lecture, merci de nous laisser un commentaire, Monique.