« APRÈS LE ONZE MARS » de Monique DOUILLET

BONJOUR et GRAND MERCI à MES LECTEURS DU BLOG !

Mon roman « Après le onze mars » est sorti le 23 septembre 2013 (en version papier). Il était annoncé en promotion sur ce blog au tarif de 16 €, frais de port compris et vous pouviez le réserver. Le vendredi 27 septembre, les 55 exemplaires mis en promotion étaient épuisés.

Il sera dorénavant nécessaire de commander le livre au tarif de 19€, frais de port compris, soit à la maison d’édition : http://www.editionslangloiscecile.fr/
soit dans l’une de ces librairies : Decitre, Tiens ? à 18€, Amazon à 18,50€.

> Quelques librairies non virtuelles présenteront l’ouvrage, essentiellement en région parisienne, mais je n’en ai pas encore la liste.

Je serai également présente sur des salons. Le premier salon aura lieu le dimanche 13 octobre à Vaux Le Pénil 77, le second les 23 et 24 novembre à Paris 16e et Romilly. À Lyon je ferai des signatures à l’espace culturel Lyon Japon et à l’association d’écriture de Vaulx en Velin : »Dans tous les sens ».

4e de couverture :
Que ce soit par le hasard des rencontres ou de leurs échanges par courriels, les personnages se construisent au fil du récit, se découvrent peu à peu, évoluent par la confrontation au fil de l’actualité, sur deux années. À travers les visages et les paysages qui se dessinent, de Lyon à Marseille, de Kyoto à Osaka, l’auteure dresse un véritable constat sociologique de la société du XXIe siècle aux prises avec les questions que posent les mutations en cours. L’originalité du livre réside dans l’efficacité d’une écriture multiple de ce roman « choral ».

Note de l’éditeur :
Une description lucide, mais non dénuée d’humour de différents types humains, destinées individuelles confrontées à l’Histoire qui se déroule sous nos yeux.

Dans la colonne de droite de ce site, à la rubrique « Liens » vous trouverez un blog intitulé « après le onze mars, roman de M. Douillet » qui récapitule toutes les informations sur le livre, les avis des lecteurs, la presse, les salons et dédicaces programmés et des extraits qui présentent les principaux personnages.

LES SUCCESSEURS de Lester L. GORE

(Paru dans l’anthologie « La Nef Hallucinée » ed. Destination Crépuscule.)

Il sortit de sa léthargie, tiré du sommeil par l’alarme des capteurs automatiques. Désorienté,
il tenta de faire quelques mouvements, mais le cocon de fils et de tuyaux qui l’enserrait lui
rappela où il se trouvait. Lentement, sa vue s’habitua à la pénombre qui commençait à se
dissiper. Ainsi, pensa-t-il, une vie civilisée habite à nouveau cette planète.

Les littératures fantastique et d’anticipation nous interrogent sur notre monde d’aujourd’hui. Lester le fait bien, avec une économie de mots qui transforme ses phrases en couperets.
Pour lire le PDF : Les Successeurs

Il était… de Chantal BOCHARD

Il était…
Notre amour était accordéon qui se dilatait en joyeuse musique dès que j’apparaissais dans le viseur de ses désirs. Je me laissais alors rouler au creux de sa poitrine, nos deux corps enlacés au rythme des notes. Sa parole frémissait à ses lèvres en suppliques amoureuses qui me faisaient rire aux éclats.

Un hommage qui mélange les genres : tendre, tragique, amusé, sensuel, poignant… avec des mots qui frisent l’indicible et font frissonner. Très beau texte de Chantal.
Pour lire, cliquez sur le PDF :A Michel v3

Les enfants ne sont vraiment pas des gens comme nous… de Lester L. GORE

« CHRONIQUES POLITIQUEMENT INCORRECTES »

Lester m’a proposé une chronique mensuelle, une chronique dans son style qui rappelle Pierre Desproges, son maître,
et me fait penser aussi à Philippe Meyer du temps où il faisait des billets d’humeur, avant l’avalanche des humoristes sur les radios.
Nous les qualifierons de « Chroniques politiquement incorrectes » et il y répondra « sur cette même chaîne » (rubrique commentaire) dans la mesure où vous, lecteur, réagirez !

Pour lire, cliquez sur le PDF: Les enfants ne sont vraiment pas des gens comme nous