L’AFFAIRE DURAND BLAIREAU de CHANTAL BOCHARD

Un policier farfelu pour garder un moral d’acier.
Cela fait cinquante ans que le Commandant cherche le corps du Vieux Durand-Blaireau, disparu mystérieusement un jour d’automne… Et c’est toute une Affaire ! En attendant que la vérité éclate et que sa compagne lui dévoile enfin son grand secret, il reste avec ses intimes convictions. Du haut de son drôle d’engin volant, il survole la zone.
Dans un style alerte et truffé d’images qui décoiffent, l’auteure nous mène… en bateau diraient certains, à saute mouton pour d’autres. Les pilules de longévité font le reste. Elle n’y est pas allée de main morte Chantal Bochard !

Il était un peu plus de dix-sept heures lorsque Lucien Guersini ouvrit la réunion par l’affaire Durand-Blaireau.
« A-t-on du nouveau ? » lança-t-il d’une sèche autorité.
Un grand silence écrasa tout à coup la pièce. Un des gendarmes observa les autres avant de regarder ses ongles. Un autre s’attarda sur la semelle de ses rangers. Un troisième roula de grands yeux sur la neige qui s’était mise à tomber à gros flocons et qui recouvrait déjà les voitures de service. Le quatrième fronça les sourcils.
Le commandant se frotta les mains, fit un petit tour sur lui-même et toussa pour s’éclaircir la voix :
« Avant de refermer ce dossier et de partir à la retraite, j’aimerais que chacun de vous réfléchisse et élabore des suppositions en fonction des trois critères suivants. Il prit une craie et se tourna vers le tableau.
Un : DB s’est perdu, atteint d’un syndrome subit d’Alzheimer.
Deux : DB a fui à l’étranger.
Trois : DB a été assassiné et, dans ce cas, quel endroit de la maison ou de l’extérieur avons-nous manqué durant la recherche ? Et, bien sûr, même si tout le monde semblait le détester, qui avait intérêt à ce qu’il disparaisse pour de bon ?
Réunion demain matin pour faire le point. Rompez ! »
Pour lire la page complète en PDF, cliquez ici : extrait DB blog