VOYAGE AU JAPON. PREMIÈRES IMPRESSIONS d’ERELL par Monique DOUILLET

APRÈS LE 0NZE MARS 2011
Cinq personnages, deux femmes et trois hommes vaquent à leurs occupations dans la France d’après le 11 mars 2011. Ils habitent respectivement à Lyon, Guéret, Arles, Marseille et Sainte-Maxime. Quatre d’entre eux se sont « rencontrés » sur la toile.
À la fois juge et partie, tantôt narratrice, tantôt actrice, Erell, jeune retraitée inclassable, passe sa vie à se promener, au rythme des trains régionaux, à observer la société qui l’entoure, à tisser et entretenir des liens. Elle a trois amis, le libraire chevelu de Marseille (admirateur de Che Guevara), le brocanteur anarchiste de droite (ardent défenseur des animaux qui habite au fin fond de la Creuse) et surtout Shoko qui se trouve à un tournant de sa vie. Trois mois après le désastre de Fukushima, Shoko, jeune femme japonaise qui vit en France depuis 19 ans, retourne à Kyoto pour les funérailles de son père. Différentes raisons la décideront à se réinstaller dans son pays pour y jouer un rôle, en dépit de ses sentiments pour Julien, l’imprévisible Julien qui apparaît et disparaît. Par ricochet, cette décision va changer quelque chose dans la vie de chacun de ses amis.
L’histoire débute en avril 2011 et connaîtra son dénouement en mars 2013, en traversant l’actualité française et japonaise du moment.

Ci-dessous un extrait du roman « APRÈS LE ONZE MARS », en cours d’écriture.
Vous trouverez d’autres textes sur le Japon ci-dessous, regroupés à la rubrique Nouvelles et romans de Monique Douillet : points de vue de Monsieur Kinbara (eh oui c’est un nom japonais), lettres de Shoko, témoignages sur Fukushima et l’évolution de l’opinion.
Cliquez ici pour lire le PDF : lettre de Kyoto d’Erell

CLOCHEMERLE EN LIMOUSIN de Monique Douillet

Nouvel extrait du roman en cours, « Après le onze mars ».

Guéret, lundi 23 juillet 2012 à 11 h : 55, cdd@aol.com a écrit :
Chère Erell,
Lydia et moi, nous sommes connus dans notre quartier pour notre amour des chats. Personnellement, j’adore traquer les chats sauvages avec mon appareil photo et de temps en temps je les nourris un peu. Cela nous a valu plusieurs altercations avec des voisins, du style :
— Cessez de les attirer !
— Pourquoi ?
— Pollution.
— Ah oui, l’hygiène.
— Ensuite ils viendront déféquer dans nos potagers.
— Oh ! ça fait de l’engrais…
— Beuh ! Je ne viendrais pas manger chez vous !
— Justement on n’avait pas envisagé de vous inviter.
— De plus ils tuent les oiseaux !
— C’est la loi de la Nature…
— Sans parler de la concurrence qu’ils font aux chasseurs,
— Avouez que le combat est inégal, etc.

L’affaire est montée à la mairie qui a pondu une circulaire alarmante, distribuée dans les boites aux lettres du quartier. Ce qui nous a fait rire dans leur argumentation, c’est le calcul théorique auquel se sont livrés les auteurs de la note, affirmant qu’une chatte donnait jour à plus de onze mille chats dans sa vie… Cliquez sur le PDF : Clochemerle en L vb

« SIESTE » de Chantal Bochard

L’homme passe la langue sur ses lèvres encore sucrées de bière. Aux creux de ses oreilles, tournoie le discours frénétique des insectes étourdis par l’ivresse du moût dans la treille et les cris térébrants des oiseaux en chasse. Du lointain, monte l’appel désespéré d’un vieux matou qui se glisse dans la symphonie des cigales. Le cerveau tout enivré de chaleur, il sombre dans la torpeur. Mais la treille s’ébranle tout à coup, lui arrachant un sursaut de conscience. L’ombre jusque-là si tranquille s’affole. Le feuillage s’ébroue en désordre… Cliquez sur le PDF Sieste

« LE PERE ADOPTIF, portrait insolite du roi Sihanouk du Cambodge »

Tout le monde n’a pas eu la chance d’appartenir à la cour de Norodom Sihanouk, ce roi fantasque et habile qui a défendu au moyen de toutes les stratégies possibles l’indépendance de son pays. Mais n’a pu éviter le pire… Tipram Poivre, l’auteur, est à même de témoigner. Avec délicatesse et bienveillance mais sans complaisance, elle met son style limpide au service du portrait émouvant de cet homme qu’elle a aimé et admiré pour son courage et son engagement. J’avais eu la chance de découvrir ce livre en le corrigeant, il a été publié chez Syllabaire-editions.com le jour du décès du roi.