MONSIEUR KINBARA par Monique DOUILLET

Marseille, le vendredi 13 juillet 2012

Erell a reçu un courrier de Shoko, son amie qui vient de repartir au Japon, à Kyoto, où elle est née. Celle qui a passé vingt ans en France, redécouvre son pays. Elle a adressé à Erell des extraits du récit de vie de monsieur Kimbara, le vieux voisin de ses parents, qu’elle traduit en français. (extrait du livre « Après le 11 mars » en cours d’écriture).
Pour lire, cliquez sur le PDF : Kimabara v2 27-09

CONTE DE POIVROT de LESTER L GORE

– Vous ne devriez pas rabrouer les chats de cette façon, jeune homme, surtout celui-là.
Je me retournai avec mauvaise humeur vers l’origine de la voix traînante qui venait de m’interpeller, et je reconnus le vieil ivrogne qui avait l’habitude de s’incruster tous les soirs chez Tony. Je ravalai la réponse cinglante que je voulais faire, car après tout le vieux était inoffensif. Et puis, je n’avais pas envie d’une querelle.
— Excusez-moi, mon vieux, mais je n’aime pas ces bestioles, et il a pris la sale manie de me tourner autour en semant des poils partout…
Je désignais le matou pelé et rouquin qui me jetait un regard mauvais depuis la table où il venait de trouver refuge depuis que je lui avais botté l’arrière-train. Oh, rassurez-vous, je ne suis pas un bourreau de chats, en général j’aime plutôt bien les animaux. Mais… Pour lire la suite, cliquez sur le PDF CONTE POIVROT