LA JULIE par Monique DOUILLET

– À 80 ans, elle grimpait dans le cerisier avec sa longue jupe et ses jupons, nous nous agglutinions au pied de l’arbre, juste sous ses cotillons pour « mater » racontent ses petits enfants.

– Ell’ portait pas de culotte ! disait le Louis (appelé le Ch’ti)
– Elle était fière, affirmait la Nadette
– Elle avait du tempérament… ajoutait la Marcelle (dite la grande)
– Elle était superstitieuse, glissait le Piot.
– Elle faisait tourner les tables, révélait la Gilberte – Elle versait de l’alcali devant sa porte pour se prémunir contre les sorts, complétait le Serge. Téléchargez le texte en PDF, cliquez ici : La Julie 9 avril 11