LE REGARD DU MÉROU – Chantal BOCHARD

Le Mérou m’observe. L’hameçon planté dans sa joue lui donne un air stupide et un regard enfiévré. Ses paroles sortent de lui dans un frémissement de lèvres qui ne peuvent pas se toucher. À cause de l’hameçon.

– Où vas-tu avec ta valise ? cliquez ici pour le texte en PDF :LE REGARD DU MEROU