UN CHAT Chantal BOCHARD

Les chats préfèrent la nuit. Mais la journée, c’est pas mal non plus. Ils passent, légers sur leurs pattes de velours, se glissent entre les tentes, sautent dans les poubelles, lèchent le gras des poêle. Ils marquent leur territoire avec un jet d’urine de-ci, de-là, lancent de temps à autre une plainte qui monte dans la nuit comme une sirène. Ils savent que demain tout sera à refaire. Leur odeur aura disparu dans le piétinement et la poussière. Un nouveau chat aura chassé un ancien. 
« Un chat. Ah, mais, regardez donc s’il est mignon celui là ! Pas bien vieux tout de même ! »
La dame du camping saisit le chaton par la peau du cou, le tire de la poubelle pour le jeter dans le jardin. C’est Rustine qu’elle vient de chasser. UN CHAT.Kboch